Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

À Paris, au mois d'août…


C'est une des périodes les plus appréciées des Parisiens qui restent à Paris, pendant l'été (et qui profitent du relatif silence qui y règne, puisqu'il y a moins de circulation et les avenues paraissent plus larges encore).
J'adore Paris, au mois d'août. 

 Il y a 13 ans, c'est à cette date, —  un 7 août, que j'avais créé un blog, mon premier et il n'a pas bougé, depuis tout ce temps ! 
Je venais de finir la clinique vétérinaire et j'étais très contente de pouvoir montrer quelques photos.
Jusque-là, mes travaux n'étaient visibles que dans la boutique, à Montmartre, ce blog m'est apparu comme une fenêtre ouverte sur le monde, en quelques clics, une grand aventure commençait, la magie du blogging(pour aujourd'hui, j'ai décidé de laisser de côté, ses petites et grandes sources de contrariétés, aussi… ^^).







Je vous souhaite une très belle semaine.
À bientôt. ♥  Léa

Commentaires

  1. Happy Blog Birthday! I am so glad you are still here! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you, Catherine! Very happy that you are here, too! :)

      Supprimer
  2. C'est vrai que blogging est magique, belles découvertes, rencontres et de beaux partages.
    Geneviève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des bons moments, en effets, merci Geneviève !

      Supprimer
  3. Bonjour Léa, je suis comme vous, j'adore Paris au mois d’août, j'y reviens d'y avoir passé quelques jours et je m'étonnais de traverser régulièrement un grand boulevard près de chez moi au feu rouge pour les piétons, vu le peu de circulation automobile, alors que normalement, il faut toujours attendre le feu vert.
    Vous avez du courage de "rapatrier" vos anciens blog, je vous admire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant de voir les Champs-Élysées presque vides (de voitures), aussi.
      Le rapatriement des blogs se fait avec lenteur, mais la liste des articles déjà transférés s'allonge, alors, petit à petit… (et c'est là qu'un autre/nouveau désastre bloguesque surviendra… haha ^^ — je m'y attends tellement !).

      Supprimer
  4. Très jolis souvenirs et magnifiques photos !
    Voilà, pourquoi, je prenais, nous prenions nos vacances en septembre !
    En août, Paris c'était le rêve !
    Bises. Joce
    PS : désolée pour tes déboires, la poste, etc ....

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ah, oui, tu as vu pour la poste, aussi… Pfff, quelle galère, ces sites d'affranchissements, par lesquels on est ***obligés*** de passer pour tout simplement pouvoir travailler et envoyer les colis en temps en heure ! Près de 24 heures de « maintenance », la semaine dernière (j'ai même cru que l'on aurait droit au weekend complet, dans la foulée, vu qu'en « temps normal », ça dysfonctionne de tous les côtés, je me suis dit qu'en plein mois d'août et la veille d'un week-end, on aurait bien droit à attendre 4 jours… et aucune notion de « responsabilité » de la part de la poste, c'est ce qui est le plus inadmissible.

      Une réponse qui m'avait été faite donne une idée de « l'attention particulière » portée aux préjudices graves et nombreux que subissent les pros dépendants de ces sites d'affranchissement en dysfonctionnements réguliers :
      « La Poste ne consent aucune garantie sur l’aptitude du Site et/ou des Articles à répondre à des attentes ou besoins particuliers de tout Utilisateur ou Client. De la même manière, elle n’est pas en mesure de garantir qu’aucune erreur ou autre trouble de fonctionnement ou d’utilisation n’apparaîtra au cours de l’utilisation du Site ou des Articles.
      En aucun cas, elle n’est responsable des préjudices tels que notamment : préjudice financier, commercial, perte de clientèle, trouble commercial quelconque, perte de bénéfice, perte d’image de marque, perte de programmes informatiques subis par le Client, lesquels préjudices sont, de convention expresse, réputés avoir le caractère de préjudice indirect.»

      Donc voilà, ces « préjudices indirects » qui s'accumulent depuis 2 ans 1/2, engendrés par l'OBLIGATION d'utiliser des sites IMPOSÉS, mais non fiables… — ou mieux, qui ne fonctionnent pas du tout durant de nombreuses heures/jours, ne peuvent en aucun cas résulter d'une quelconque responsabilité de la part de « ceux » qui nous contraignent à les utiliser. (Je cherche la logique…)

      Supprimer
  5. Comme elle est belle, cette évocation de Paris au mois d'Août, à travers ces magnifiques images...
    Et comme souvent, touchée par tant de grâce et de sensibilité, une chanson presque oubliée, mais tant aimée, s'est faite plus présente que jamais :
    Comment avais-je pu oublier la magistrale interprétation de Charles Aznavour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Josy, c'est une très belle chanson, bien qu'un peu triste (dans le fond).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

♥ Merci pour votre visite et pour avoir pris le temps de laisser vos impressions.
♥ À très bientôt, Léa